Culture

Antónia Rodrigues, l’amazone d’Aveiro

Booking.com

Antónia Rodrigues , était une soldate portugaise. Elle s’est habillée en homme, a adopté le nom d’António Rodrigues et a rejoint l’équipage d’un navire chargé de blé qui se dirigeait vers le territoire portugais de Mazagan au Maroc pour y faire la guerre. Découvrons ensemble l’histoire de cette femme devenue une héroïne nationale que trop peu de gens connaissent.

Antónia Rodrigues, l’amazone d’Aveiro

Elle s’appelait Antónia Rodrigues, elle est née en 1580 et morte en 1641, elle était non seulement une notable de la région d’Aveiro, mais également une célébrité portugaise et faisait l’admiration des nationaux ainsi que des étrangers.

Elle était la fille de Simão Rodrigues Mareares et Leonor Dias, qui vivaient dans la freguesia de Nossa Senhora dans le district d’Aveiro. Son père était un pêcheur de morue et sa mère était femme au foyer. Il est intéressant de savoir qu’à l’époque le port d’Aveiro était le lieu où partaient tous les navires de pêche. Les parents de la jeune Antonia sont tombés malades et ont dû envoyer leur fille à Lisbonne alors qu’elle était à peine âgée de 11 ans. Elle est donc partie rejoindre sa sœur aînée qui était mariée et vivait dans de meilleures conditions.

Peu de temps après, sont arrivée à Lisbonne, elle a commencé à se montrer hautaine et cela à très vite été mal perçu par les gens de plus elle refusait d’effectuer ses tâches domestiques. Pour couronner le tout, Antonia fuyait régulièrement de la maison de sa sœur pour se rendre sur la Praça da Ribeira pour y admirer les navires ancrés. Elle avait pris l’habitude de discuter avec les marins en leur manifestant sa douleur de ne pas être né garçon, elle rêvait de vivre une vie de marin, de voyager à travers le monde et d’avoir une vie remplie d’aventure. Pour les mari, la jeune fille était perçue comme une folle. Sa sœur et son beau-frère à force de la réprimander en sont venus même à plusieurs reprises à la menacer de la renvoyer à Aveiro en vin.

Alors qu’Antónia Rodrigues n’avait que 15 ans, elle décida un beau jour de grimpé sur le toit de la maison de sa sœur pour y méditer et cet à ce moment la qu’elle prit une décision qui changera radicalement sa vie. En secret, elle commença par vendre ses quelques biens personnels puis échangea ses vêtements avec des vêtements plus masculins. Elle mit de l’argent de côtés et commença également à se renseigner sur les navires qui étaient prêts à quitter le port.

Histoire du Portugal:Antónia, l’amazone d’Aveiro
Histoire du Portugal:Antónia, l’amazone d’Aveiro
/

« J’ai entendu des marins qui disaient qu’une caravelle allait partir bientôt pour Mazagan. » Lui dit un habitant. Elle apprit très rapidement que la caravelle en question s’appelait « Nossa Senhora do Socorro », elle décida de passer à l’action, en espérant que de la Vierge lui viendrait en aide et apporterait son soutien dans ce périple qu’elle allait entreprendre.

Antónia Rodrigues était une très belle et élégante jeune fille et avait de longs cheveux noirs. Afin d’éviter que ses projets ne soient dévoilés au grand jour et qu’ils ne courent à l’échec, elle décida elle-même de se couper les cheveux et de se vêtir comme un homme. Suite à cela elle se présenta au capitaine de la caravelle lui demandant de l’accepter dans son équipage, il faut savoir que Antónia n’avait aucune expérience. Cela a été très compliqué de réussir à convaincre le capitaine de la prendre dans son équipage après une grande hésitation il décida de l’accepter sur son navire. C’est de cette manière Antónia Rodrigues est montée dans la caravelle sans que personne ne se doute qu’elle était une femme.

Antónia Rodrigues

Le navire pris la mer et malgré le faite qu’elle soit inexpérimentée elle à vite trouvé ces repères et elle c’est même avéré être d’une certaine agilité montée aux mâts, sans craindre de tomber avec les oscillations et les marées. La caravelle a suivi sa route et est arrivée sans encombre et sans incident notable, la caravelle est entrée dans le port de Mazagan. Une fois arrivée sur la terre ferme Antónia remercia le capitaine et prie la direction de nouvelles aventures.

Elle avait décidé de se faire enrôler comme soldat, la ville de Mazagan qui est situé au Maroc appartenait au Portugal depuis 1502. Le Portugal qui occupait la ville militairement avait besoin de soldat pour maintenir sa position, le gouverneur en poste accepta sans y regarder de trop prêt la demande d’Antónia.

La légende est née

La jeune Antónia Rodrigues qui était naturellement habile pour manipuler des armes avait u vend que des Maures avaient l’intention de détruire des champs dont les cultures devaient être récoltées. Excitée par cette occasion d’obtenir la gloire, elle demanda au gouverneur de lui confier quelques hommes pour qu’ils puissent aller combattre les Maures. Lorsque les Maures s’y attendaient le moins, la jeune militaire apparaît avec ses troupes qu’elle commandait et attaqua courageusement les Maures les forçant à battre en retraite. Antónia est ainsi ensuite retournée à Mazagan sous les éloges de la population.

Pour cet exploit, elle a été élevée au rang d’officier. Si jusque-là elle faisait preuve d’une grande maîtrise des armes, elle a prouvé qu’elle avait également un don pour domestiquer des chevaux que d’autres militaires considéraient comme indomptables. Ce don, lui à permit de passer de soldat à cavalier et tout ça sans que jamais personne ne ce doute que Antonia n’était pas un homme, mais une femme.

Devant autant de gloire et de reconnaissance, certaines femmes sont tombées amoureuses d’Antónia Rodrigues, dont la plus remarquable était D. Beatriz de Meneses, fille de D. Diogo de Mendonça, l’un des principaux nobles de Mazagan . D. Diogo, il échangea avec le gouverneur et le persuada que sa fille devrait épouser Antónia Rodrigues. Antónia Rodrigues fut appelée par le gouverneur qui prit la décision de lui annoncer la nouvelle. Antónia rougie, pleura, trembla et perdu tout courage.

Le gouverneur a été tellement surpris par sa réaction qu’il exigea une réponse, Antónia Rodrigues pleurant comme un enfant, leva les mains au ciel et annonça qu’il n’était pas un homme, mais une femme puis elle raconta toute son histoire demande au gouverneur de ne pas la punir.

Le gouverneur a rapidement diffusé la nouvelle et Antónia Rodrigues déjà vêtue en femme a été emmenée dans les rues de Mazagan. À peine arrive-telle dans la rue que les gens l’acclament et lui attribut le de nom de Antónia Rodrigues, l’amazone d’Aveiro. Peu de temps après, les prétendants se sont tous manifestés, il faut dire que c’était une femme magnifique et surtout très intelligente. Antónia choisit un officier parmi tous les prétendants. Encore à ce jour personne ne connaît l’identité de cet homme.

À l’âge de trente-cinq ans, elle décida de retourner au Portugal en compagnie de son mari et de son jeune fils. Le Roi Philippe II, alors à Lisbonne, apprit qu’elle était rentrée au pays et demanda à la rencontrer. Le monarque a reçu la célèbre héroïne en donnant son revenu annuel, la possibilité de vivre à la cour et le titre de fille de la Chambre royale à son fils.

Porto it's beautiful

Originaire de la ville de Lyon en France. J’ai pour la première fois visité la ville de Porto au Portugal en 2006. Je suis immédiatement tombé amoureux de cette ville, ses ruelles en montée, ses immeubles étroits et colorés m’ont immédiatement fait penser au vieux Lyon et plus exactement au quartier Saint Jean.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrenchPortuguese