La légende de la soupe de pierre d’Almeirim est certainement la légende que tous les Portugais ont entendue durant leur jeunesse. Cette soupe à toujours été associée à la légende du frère et à la manière dont il a soudoyé certains aliments pour pouvoir se nourrir.

La légende de la soupe de pierre d’Almeirim

L’histoire raconte qu’un jour un moine s’est retrouvé dans un pays qu’il ne connaissait pas. Il était affamé, mais n’avait malheureusement pas d’argent sur lui. Il se met à demander l’aumône ici et là. Malheureusement pour lui, ce jour est un triste jour pour le moine, car personne ne veut l’aider. Il ramassa donc une pierre qu’il vit sur la route et s’approcha d’un homme qu’il aperçut au loin. Il s’approche de lui et il lui explique qu’il a l’intention de faire une soupe avec cette pierre.

L’expression sur le visage de l’homme exprimait une grande confusion. Vous « voulez faire une soupe de pierre” ? Est-ce que ça existe ?” Le moine lui répondit trois fois de suite, oui, et trois fois, l’homme est resté incrédule. Le moine a alors proposé de cuisiner cette soupe, afin de lui prouver la véracité de ses dires. L’homme, dans sa plus grande curiosité, a naturellement accepté.

Le moine a donc commencé par faire chauffer une casserole d’eau et y a placé la pierre. Après quelques minutes d’attente, il goûte un peu de bouillon avec une cuillère en bois et dit : “Hum… c’est très bon, cette soupe que je prépare ici, mais elle serait encore meilleure avec un peu haricots.” L’homme sans attendre s’exécute et lui a donné des haricots. Quelques minutes plus tard, la scène se répète : “Vous savez ce qui serait fantastique dans la soupe ? Une oreille de porc.” Une fois encore, l’homme lui accorde cette suggestion.

soupe de pierre
La soupe de pierre, un régal pour les papilles

Et c’est ainsi que les demandes ont été répétées, encore et encore, le moine demandant d’autres ingrédients, un peu de chorizo, quelques grammes de lard, des oignons et de l’ail, des pommes de terre, des tranches de pain, une pincée de sel… et à la fin, le moine et son nouvel ami ont dégusté un mets délicat !

Cette légende de l’origine de la soupe partage un certain nombre d’éléments communs avec d’autres histoires du monde entier, où, sous l’idée de cuisiner une soupe “impossible”, un personnage se procure les ingrédients pour cuisiner un plat bien réel. Cette soupe de pierre est vraiment délicieuse, quiconque veut la goûter en sortira cependant un peut attristé, car de nos jours, rares sont les restaurants qui la servent avec la fameuse pierre.

soutenez-porto-its-beautiful
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

les-secrets-tomar-ttgrd
Vous pouvez également aimer

Quelle sont les origines Cozido a Portuguesa

Il est impossible de parler de la gastronomie portugaise sans mentionner le Cozido à Portuguesa, qui est pour nous français l’équivalent du ragout et qui est peut-être le plat portugais le plus traditionnel.

Les origines de l’alheira

L’alheira, fait partie des spécialités portugaises que je préfère. Cette saucisse si on peut l’appeler ainsi existe depuis plus de 600 ans, composé en grande partie de pain, de poulet cette dernière a contribué à sauver des juifs à l’époque de l’inquisition.

La Francesinha

La Francesinha et la grande spécialité de Porto, ce sandwich, n’a aucune similitude ou ressemblance avec un sandwich français, il est unique au monde.

Cavacas das Caldas: recette et histoire

Aujourd’hui je vais vous parler de l’histoire d’un des gâteaux les plus connus des Caldas da Rainha: les « cavacas ». Les « cavacas » sont de petits biscuits ronds plutôt doux avec un glaçage fondant