La cuisine du portugal

La légende du Folar da páscoa

5 1 vote
Évaluation de l'article

Nous sommes à moins d’une semaine de Pâques et il temps de commencer à s’intéresser aux origines du célèbre Folar da páscoa (gâteau de Pâques). Cette légende est, semble-t-il, si ancienne qu’il est impossible de la dater.

La légende du Folar da páscoa

La légende raconte que dans un village portugais vivait une jeune fille appelée Mariana dont le seul souhait dans la vie était de se marier tôt. Elle pria si fort Sainte-Catherine que son souhait se réalisât et bientôt deux prétendants lui apparurent. Le premier, un riche noble et le second, un pauvre fermier, tous deux jeunes et beaux. La jeune femme demande à nouveau à Santa Catarina de l’aider à faire le bon choix.

creat-site-web.png
pub-histoire-pt-611x284
scret-tomar-fr-pt.png
alter-alf-v2

Alors qu’elle se concentre sur sa prière, Amaro, le pauvre fermier, frappe à sa porte pour lui demander de prendre une décision, il fixe la date limite au dimanche des Rameaux. Peu de temps après et toujours le même jour, le noble est apparu, lui demandant également de prendre une décision. Mariana ne savait plus quoi faire.

Lorsque le dimanche des Rameaux arriva, un voisin vint en détresse annoncer à Mariana que le noble et le fermier s’étaient rencontrés sur le chemin de sa maison et qu’à ce moment-là, ils s’étaient engagés dans une lutte à mort. Mariana courut jusqu’à l’endroit où les deux se faisaient face et c’est alors que, après avoir demandé de l’aide à Santa Catarina, Mariana laissa échapper le nom d’Amaro, le pauvre fermier.

Folar da páscoa
Folar da páscoa

La veille du dimanche de Pâques, Mariana est tourmentée, car on lui a dit que le noble apparaîtra le jour de son mariage pour tuer Amaro. Mariana se mie à prié Santa Catarina et l’image de la Sainte, semble-t-il, lui a souri.

Le lendemain, Mariana est allée mettre des fleurs sur l’autel de la sainte et en rentrant chez elle, elle a vu que sur la table il y avait un gros gâteau avec des œufs entiers entourés de fleurs. Les mêmes que celles que Mariana avait mises sur l’autel. Suite à cela, elle décida de se rendre à la maison d’Amaro, sur le chemin elle le rencontra et celui-ci lui expliqua qu’il avait également reçu un gâteau similaire.

Table could not be displayed.

Pensant que c’était l’idée du noble, ils sont allés chez lui pour le remercier, mais lui aussi avait reçu le même type de gâteau. Mariana était convaincue que ceux-ci étaient l’œuvre de Santa Catarina.

Initialement appelé folore, le gâteau s’est fait connaître sous le nom de folar et est devenu une tradition qui célèbre l’amitié et la réconciliation. Lors des festivités chrétiennes de Pâques, le dimanche des Rameaux, les filleuls ont l’habitude d’apporter un bouquet de violettes à leur marraine et le dimanche de Pâques, elle leur donne un folar en retour.

Afficher plus
soutien-ads-611x284-3

Porto it's beautiful

Originaire de la ville de Lyon en France. J’ai pour la première fois visité la ville de Porto au Portugal en 2006. Je suis immédiatement tombé amoureux de cette ville, ses ruelles en montée, ses immeubles étroits et colorés m’ont immédiatement fait penser au vieux Lyon et plus exactement au quartier Saint Jean.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrenchPortuguese
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicités, la publicité me permet de faire vivre le site et par conséquent de vous proposer du contenu.