Le crime de la rua das Flores

L’histoire se passe en 1890 au centre même de la ville de Porto, un fait divers qui à l’époque a secoué toute la société portugaise. Ce crime fut le premier cas de médicolégal, cette histoire fut tellement importante qu’elle fit la une de la presse internationale.

L’empoisonneur urbain

Nous sommes le 30 mars 1890, ce jour-là un riche commerçant de la rua das Flores, M. Sampaio se fait livré une boite envoyée depuis Lisbonne, à l’intérieur de celle-ci trois boites délicatement emballées et adressées à ses petits-enfants : Mario, Berta et Maria Augusta.

Cette famille est traumatisée suite à la mort récente de leur père, la famille Sampaio fut des plus étonnées quand elle ouvrit les fameuses boites, elles contenaient des bonbons aux amandes, de la noix de coco et du chocolat.

Comme c’est bon se disent les enfants et la grand-mère en mangeant les bonbons. Seulement peu de temps après, ils sont tombés malades. La seule chose à faire était d’appeler un médecin, mais qui ? O Urbino, qui est le médecin familial.

Le 2 avril, exactement 3 mois après la mort de leur père, un autre drame surgit dans la famille Sampaio, le petit Mario meurt. Ses sœurs et sa grand-mère ont survécu grâce à leur indiscipline de ne pas vouloir obéir aux recommandations du docteur Urbino.

Crime da Rua das Flores

Peu de temps après, il a été reconnu que la mort du père et de son fils était liée à un empoisonnement. Les forces de l’ordre ont soupçonné que la mort subite du père et de l’enfant avait la même cause. Que les deux avaient le même médecin.

Il est important de rappeler que la famille Sampaio était une très riche famille de marchand. Il est important de savoir que l’une des filles de la famille Sampaio avait épousé le fameux Urbino et que celui-ci était sur le point de faire faillite. La police découvrir que le médecin à fait plusieurs voyages à Lisbonne, les soupçons non pas tardé à tombé sur le fameux Urbino.

Le procès ne tarda pas et l’accusation prouva la culpabilité du médecin et l’accusa d’avoir tué la famille Sampaio par empoisonnement.

Urbino est devenu un vil empoisonneur, condamné à 28 ans de prison.


Le crime de la rua das Flores, fut adapté en série B et en livre. Si ce type d’article vous plait, faites-le-moi savoir dans les commentaires.

soutenez-porto-its-beautiful
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

les-secrets-tomar-ttgrd
Vous pouvez également aimer

Les 25 jours qui ont ébranlé le régime républicain

L’histoire se déroule entre le 19 janvier et le 13 février 1919. L’un de ses épicentres de cette histoire est l’Éden Teatro et il marque la dernière grande manifestation de révolte monarchiste avec usage de la force après l’établissement de la République en 1910.

Pharmacie Estácio: le début et la fin d’un mythe

Nous nous retrouvons aujourd’hui avec un nouvel article qui peut-être, ou non, considérés comme une suite de mon précédent article sur le musée de la pharmacie à Porto.

Musée de la Farmácia de Porto

Le Musée de la Farmácia, à Porto vous fera découvrir, depuis la Mésopotamie jusqu’au Japon, les techniques de soin propre à chaque culture, l’évolution des médicaments

Le 5 octobre, ce jour férié qui célèbre la République

Savez-vous pourquoi le 5 octobre est un jour férié au Portugal ? C’est relativement simple, c’est à partir du 5 octobre 1910 que le Portugal a cessé d’être une monarchie et est devenu une république.