InfoCulture

Le Portugal signe la charte européenne des langues régionales et minoritaires

Booking.com

Le ministère des Affaires étrangères (MNE) a annoncé que le Portugal signe la Charte européenne des langues régionales et minoritaires du Conseil de l’Europe visant à protéger et à promouvoir les langues régionales et minoritaires historiques de l’Europe.

Le Portugal signe la charte européenne des langues régionales et minoritaires

Cet instrument vise depuis 1992, d’une part, à protéger et à promouvoir les langues régionales et minoritaires historiques de l’Europe et en développant le patrimoine et les traditions culturels européens et d’autre part, à respecter le droit inaliénable et communément reconnu d’utiliser les langues régionales et minoritaires dans la vie publique et dans la sphère privée. Selon la même note du MNE, la langue mirandaise était la base de la signature.

La municipalité de Miranda do Douro, ainsi que l’Associaçon de la Lhéngua i Cultura Mirandesa (ALCM), ont élaboré une liste d’engagements à respecter, résultant de l’adhésion du Portugal à la Charte européenne des langues régionales et minoritaires publiée le 7 septembre 2021 par l’EMN.

En janvier 2019, la municipalité de Miranda do Douro a annoncé la signature d’un protocole avec l’ACLM, pour se conformer aux 35 principes de la Charte européenne des langues minoritaires, mettant à disposition 25 000 euros pour développer ce travail. Selon la municipalité de Miranda do Douro et les représentants de l’ACLM, les 35 principes minimaux de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires du Conseil de l’Europe auxquels le Portugal doit s’engager ont été évalués.

Selon le maire de Miranda do Douro, Artur Nunes, le 27 janvier 2019, le document promettait également d’aider à certifier les professeurs de langue mirandaise pour enseigner la discipline de la langue et de la culture mirandaises ou le changement de flexibilité des programmes d’études, afin d’éviter qu’une autorisation spéciale du ministère de l’Éducation soit requise chaque année.

Malgré la reconnaissance officielle par la loi, en 1999, le Mirandês n’a toujours pas un cadre institutionnel adéquat.

Portugal signe la charte européenne

Lors de leur fuite de France, les Templiers sont venus se réfugier dans la ville de Tomar une ville située dans le centre du Portugal et y ont enterré avec eux leurs secrets et leurs trésors.Au fils des siècles de nombreuses personnes ont cherché en vain le trésor des templiers jusqu’au jour où la Confrérie qui en est à la recherche depuis de très nombreuses années, ils décident de faire appel à un chasseur de trésor à la réputation des plus sulfureuses, afin de l’obliger à travailler pour eux. Ils mettent en place un plan des plus machiavéliques. Malheureusement, rien ne va se passer comme ils l’avaient planifié et un imprévu viendra contredire les plans de la Confrérie.

Version FR

Version PT

Porto it's beautiful

Originaire de la ville de Lyon en France. J’ai pour la première fois visité la ville de Porto au Portugal en 2006. Je suis immédiatement tombé amoureux de cette ville, ses ruelles en montée, ses immeubles étroits et colorés m’ont immédiatement fait penser au vieux Lyon et plus exactement au quartier Saint Jean.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrenchPortuguese