João VI de Portugal, surnommé Le Clément, fut roi du Royaume-Uni du Portugal, du Brésil et de l’Algarve de 1816 à 1822, de facto et de 1822 à 1825. De 1825, il est le monarque du Portugal jusqu’à sa mort en 1826. Par le traité de Rio de Janeiro de 1825, qui reconnaît l’indépendance du Brésil vis-à-vis du Royaume-Uni du Portugal, du Brésil et des Algarves, il est également empereur titulaire du Brésil, bien que son fils Pedro soit empereur de facto du Brésil.

le roi qui portait des cuisses de poulet dans ses poches

Il est né à Lisbonne en 1767. Il était le fils de Marie Ier, à qui il a succédé, et de Pierre III. Il a épousé Carlota Joaquina de Bourbon. Il était surnommé “Le Clément” pour sa gentillesse et sa volonté de pardonner. Il a ensuite utilisé le titre de Roi du Royaume-Uni du Portugal, du Brésil et des Algarves, Daquém e Dalém-Mar en Afrique et Seigneur de Guinée… Il est mort en 1826 et repose à S. Vicente de Fora.

roi, cuisse de poulet
João VI de Portugal

Malgré ses tribulations, il a laissé une empreinte durable, notamment au Brésil, en créant de nombreuses institutions et services qui ont sédimenté l’autonomie nationale, étant considérés par de nombreux chercheurs comme le véritable mentor de l’État brésilien moderne.

Malgré cela, il est à ce jour l’un des personnages les plus caricaturaux de l’histoire luso-brésilienne, accusé d’indolence, de manque de sens politique et d’indécision constante, sans parler de sa personnalité, souvent dépeinte comme grotesque, ce qui, selon l’historiographie plus récente, est dans la plupart des cas une image injuste.

L’une des histoires les plus célèbres raconte que le souverain João VI avait un appétit vorace pour le poulet, à tel point qu’il en mangeait 2 ou 3 à l’heure du déjeuner et qu’il gardait même quelques cuisses dans les poches qu’il emportait lors de ses sorties, où il les mangeait avec ses mains et sans grande notion d’hygiène. Pour l’anecdote, on raconte que le monarque n’a pleuré que deux fois dans sa vie : à la mort de sa mère et à celle de son cuisinier.

soutenez-porto-its-beautiful
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

les-secrets-tomar-ttgrd
Vous pouvez également aimer

Les 25 jours qui ont ébranlé le régime républicain

L’histoire se déroule entre le 19 janvier et le 13 février 1919. L’un de ses épicentres de cette histoire est l’Éden Teatro et il marque la dernière grande manifestation de révolte monarchiste avec usage de la force après l’établissement de la République en 1910.

Pharmacie Estácio: le début et la fin d’un mythe

Nous nous retrouvons aujourd’hui avec un nouvel article qui peut-être, ou non, considérés comme une suite de mon précédent article sur le musée de la pharmacie à Porto.

Musée de la Farmácia de Porto

Le Musée de la Farmácia, à Porto vous fera découvrir, depuis la Mésopotamie jusqu’au Japon, les techniques de soin propre à chaque culture, l’évolution des médicaments

Le 5 octobre, ce jour férié qui célèbre la République

Savez-vous pourquoi le 5 octobre est un jour férié au Portugal ? C’est relativement simple, c’est à partir du 5 octobre 1910 que le Portugal a cessé d’être une monarchie et est devenu une république.