S’il y a bien quelque chose qui symbolise le Portugal aux yeux du monde, ce sont les azulejos. Vous savez ces petits carreaux de taille identique que nous pouvons voir sur les façades de maison ou bien encore à l’intérieur des bâtiments. Vous êtes vous déjà intéressé à l’histoire des azulejos du Portugal ?

L’histoire des azulejos du Portugal

Le mot « azulejo » vient de l’arabe al zulaydj qui signifie petite pierre polie et lisse. Ce mot était utilisé par les musulmans au Moyen Âge. Ils utilisaient ces petits carreaux pour décorer les sols et les murs de leur demeure, cette technique séduisit immédiatement les rois portugais. Les azulejos prirent immédiatement une place prédominante l’architecture du Portugal et ceux-ci dès le XVe siècle.

La technique de l’émail stannifère opaque fut apportée par les Maures lors de leur occupation du Portugal et se développa très rapidement dans toute la péninsule Ibérique. Dans un premier temps les azulejos étaient non figuratifs c’est-à-dire sans représentation de personne en conformité avec les préceptes de l’islam sunnite. Il faudra attendre la fin du XVe siècle pour voir apparaître des représentations figuratives et cela grâce à l’influence de la majolique italienne.

C’est au XVIIIe siècle que l’azulejo envahit les églises, les couvents, les palais et les maisons, les jardins, les fontaines et les escaliers. Avec des motifs géométriques mariant des scènes de la vie des saints ou des thèmes profanes comme les Fables de La Fontaine. L’azulejo devint l’un des principaux éléments décoratifs portugais.

azulejos
Palais national de Sintra

Il serait difficile de mentionner tous les endroits où vous pouvez admirer des azulejos, mais cela vaut la peine d’en indiquer quelques-uns où ils ont été posés de manière systématique ou originale. Les stations de métro de Lisbonne sont toutes revêtues d’azulejos, avec des oeuvres d’artistes portugais comme Vieira da Silva ou Júlio Pomar. La gare Sao Bento à Porto, ou bien encore la cathédrale de Porto offre elle aussi des azulejos magnifiques.

azulejos
Cathédrale de Porto

Dans l’ensemble du pays, vous retrouverez des panneaux d’azulejos dans les vieilles gares ferroviaires, la plupart du temps illustrant les coutumes, les traditions et les paysages des régions où elles sont situées.


Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à visiter le musée et couvent de Modre de Deus, ils proposent une visite virtuelle.

soutenez-porto-its-beautiful
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

les-secrets-tomar-ttgrd
Vous pouvez également aimer

Les 25 jours qui ont ébranlé le régime républicain

L’histoire se déroule entre le 19 janvier et le 13 février 1919. L’un de ses épicentres de cette histoire est l’Éden Teatro et il marque la dernière grande manifestation de révolte monarchiste avec usage de la force après l’établissement de la République en 1910.

Pharmacie Estácio: le début et la fin d’un mythe

Nous nous retrouvons aujourd’hui avec un nouvel article qui peut-être, ou non, considérés comme une suite de mon précédent article sur le musée de la pharmacie à Porto.

Musée de la Farmácia de Porto

Le Musée de la Farmácia, à Porto vous fera découvrir, depuis la Mésopotamie jusqu’au Japon, les techniques de soin propre à chaque culture, l’évolution des médicaments

Le 5 octobre, ce jour férié qui célèbre la République

Savez-vous pourquoi le 5 octobre est un jour férié au Portugal ? C’est relativement simple, c’est à partir du 5 octobre 1910 que le Portugal a cessé d’être une monarchie et est devenu une république.