Culture

L’origine du carnaval au Portugal

0 0 votes
Évaluation de l'article

Le carnaval, est l’une des fêtes les plus célébrées au monde et il en est de même au Portugal. L’histoire du carnaval au Portugal est ancienne, puisqu’elle était auparavant connue sous le nom d’ »Entrudo » ou entrada para a quarentena em jejum, pour préparer les chrétiens à Pâques. Les fêtards célèbrent la fin des excès qui seront plus tard pardonnés par l’Église catholique.

Selon certains, les origines de cette fête remontent au 11e siècle.

creat-site-web.png
pub-histoire-pt-611x284
alter-alf-v2
scret-tomar-fr-pt.png

L’origine du carnaval

Il semblerait que les origines du carnaval soient totalement inconnues, cependant il faut remonter à l’époque de la Grèce antique pour y trouver certaines sources. Certains disent qu’elle est liée au culte d’Isis, la déesse de la fertilité et de la maternité, et que les festivités ont lieu en l’honneur de Dionysos. On trouve des traces de l’origine de la fête dans les bacchanales et autres festivités romaines de grand libertinage, avec l’utilisation de masques. Certains évoquent également ses origines au Moyen Âge.

Origine du carnaval au portugal
Carnaval d’Ovar

Il semblerait que l’Église catholique n’ait pas vraiment apprécié cette fameuse fête, il faudra attendre le XVe siècle pour que le pape Paul II autorisé un défilé allégorique de chars, avec jets de confettis et d’œufs, des courses de chevaux, sur la Via Lata à Rome.

La Renaissance et la Réforme catholique ont eu une influence sur toutes les fêtes populaires considérées comme grotesques, réprimant la violence et l’audace publique. Elles ont donné naissance aux danses macabres et à leurs représentations scéniques, aux bals masqués, et se sont rapidement répandues en Italie et en France.

Au XIXe siècle, le carnaval a pris de nouvelles caractéristiques, et il a également gagné en popularité en Angleterre. Les festivités se targuaient d’être élégantes, allégoriques, ordonnées et raffinées, et s’adressaient aux classes aisées.

En Europe occidentale, un nouveau carnaval est apparu entre la fin du 19e siècle et le milieu du 20e siècle, qui survit encore aujourd’hui dans des villes comme Nice ou Munich. Le monde de l’imagination, du charme et du mystère se poursuit, dans sa splendeur et ses réjouissances, dans les rues de Venise, l’un des carnavals les plus beau du monde.

Carnaval de Ovar
Carnaval de Ovar

Du latin “carnelevamen” ou “canis levemen”, nous obtenons l’explication du mot Carnaval, comme le “plaisir de la chair”. Ensuite, “carne, vale”, qui signifie “adieu, viande”, étant une référence à la période précédant les abstinences et les prescriptions qui marquent le carême.

Bien que l’origine du mot Carnaval ne soit pas réellement connue, pour beaucoup, il s’agissait de la période autour du Mardi gras, jour où l’interdiction de manger de la viande par l’Église a commencé, en préparation de Pâques.

Les origines du Carnaval au Portugal et ses caractéristiques traditionnelles

Au Portugal, le carnaval est particulièrement présent dans les zones urbaines, bien qu’il présente des caractéristiques propres aux zones rurales traditionnelles.

La première célébration fut Entrudo, du latin introitus, “entrée”, sous le règne du roi Afonso III, au 13e siècle. Au XVIe siècle, le terme de carnaval a été inventé, évoquant les fêtes romaines, récupérées par le christianisme. Elle a commencé le jour de la fête des Rois et s’est terminée le mercredi des Cendres, la veille du carême.

Dans le calendrier annuel des cérémonies, elle est célébrée le mardi gras et le dimanche qui la précède est utilisé pour des célébrations préparatoires, comme la journée des compadres et comadres.

Carnaval de Torres vedras
Carnaval de Torres vedras

Toujours en rapport avec les célébrations du Carnaval, il y a aussi des défilés organisés par différent groupe ou bien encore des mariages fictifs réalisés par tirage au sort, des rituels plus ou moins communs, existent un peu partout dans le pays.

Les festivités et des célébrations du Carnaval au Portugal sont assez communes aux différentes régions géographiques, à commencer par la gastronomie. Au Carnaval, il n’y a aucune restriction alimentaire, que ce soit en termes de quantité ou de nature. On mange toutes sortes de viande et dans le Nord, le riz au lait et les “filhoses” sont courants. Les excès alimentaires se recoupent avec les jeûnes et l’abstinence qui ont lieu pendant le carême.

Au Portugal il existe trois principaux carnavals

Trás-os-Montes

Dans les hauteurs de Trás-os-Montes se trouvent les Caretos. Ces figures de carnaval sont typiques de certains villages de la région. Il s’agit d’un homme déguisé, qui se promène dans les villages avec un masque qui sert à susciter la peur, surtout chez les jeunes filles célibataires.

Loulé

Le carnaval est également l’occasion de la Batalha das Flores, une fête populaire, religieuse et récréative. Loulé est devenue célèbre pour grâce à sa parade. Il y a quinze chars avec des écoles de samba, des géants et des cabeçudos, prêts pour la meilleure satire politique et sociale.

Table could not be displayed.

Ovar

C’est dans la région centrale du pays que se déroule l’une des plus grandes fêtes de carnaval du Portugal. Il s’agit d’un festival très vivant, organisé depuis 1952, qui attire des personnes de toutes les régions du pays, y compris des touristes. Ici, c’est la fête, les réjouissances, la samba, les masques et la magie, qui s’étendent à toute la ville.

Torres vedras

Le carnaval est l’une des plus importantes festivités de Torres Vedras. Proches de la capitale, les célébrations attirent des gens de partout. Les matrafonas sont une présence obligatoire, faisant des hommes déguisés en femmes la devise du carnaval de Torres Vedras, ainsi que la satire politique.

Torres vedras
Torres vedras

Afficher plus
soutien-ads-611x284-3

Porto it's beautiful

Originaire de la ville de Lyon en France. J’ai pour la première fois visité la ville de Porto au Portugal en 2006. Je suis immédiatement tombé amoureux de cette ville, ses ruelles en montée, ses immeubles étroits et colorés m’ont immédiatement fait penser au vieux Lyon et plus exactement au quartier Saint Jean.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrenchPortuguese
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicités, la publicité me permet de faire vivre le site et par conséquent de vous proposer du contenu.