CultureSéries d'articles

Vista Alegre un trésor portugais

Booking.com

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une toute nouvelle série d’articles dédiés à l’emblème national Vista Alegre. Aujourd’hui, je vais vous parler de l’entreprise en elle-même.

Vista Alegre, un trésor portugais

Vista Alegre, en raison de son histoire et de sa tradition, reste l’entreprise la plus emblématique du Portugal, en ne produisant pas moins 10 millions de pièces par an, y compris de la porcelaine décorative et domestique.

L’entreprise qui se situe dans le concelho d’Aveiro, plus exactement dans la ville de San Salvador dans le district de Ílhavo. Si vous êtes de passage dans la région d’Aveiro je ne peux que vous inviter à aller visiter les lieux ainsi que le musée et La Chapelle de ce magnifique trésor national qu’est Vista Alegre.

L’histoire de Vista Alegre

Vista Alegre a été fondé par José Ferreira Pinto Basto en 1824, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le Portugal n’avait pas d’industrie qui fabriquait de la porcelaine et le Portugal faisait partir de plus grands importateurs de porcelaine qui venaient naturellement de Chine.

José Ferreira Pinto Basto
José Ferreira Pinto Basto

Influencé par le succès de la verrerie de Marinha Grande, José Ferreira Pinto Basto a décidé de créer une usine de porcelaine, de verre et de procédés chimiques. Il a acquis pour la première fois en 1815 la Quinta da Ermida. Un site ou terrain (je ne sais pas trop) à San Salvador près de la ville d’Ílhavo, tout juste situé en bordure de l’estuaire de l’Aveiro.

La région d’Aveiro à la particularité d’avoir des terres riches en resources, plus exactement en argile, sable blanc fin et en galets cristallisés. Ce sont des éléments fondamentaux pour le verre et la porcelaine. Peu de temps après, il a acheté les terres aux alentours, ce qui lui à permit de totaliser pas moins de 40 hectares et par la suite il lança son projet.

En 1824, il se voit délivrer le permis par le roi D. João VI qui l’autorisait l’exploitation de l’usine Vista Alegre et bénéficiera de toutes les grâces, privilèges et exemptions dont jouissent les usines nationales. Cinq ans après, Vista Alegre reçoit le titre de Real Fábrica, cette reconnaissance est liée au succès artistique et industriel que rencontre l’entreprise. C’est à partir de 1832 que l’entreprise intensifie ses efforts et c’est orienté de l’amélioration de la porcelaine.

Qui est José Ferreira Pinto Basto

José Ferreira Pinto Basto est né le 16 septembre 1774 et est décédé le 23 septembre 1839. Il était le fils aîné de Domingos Ferreira Pinto Basto et de Maria do Amor Divino da Costa. Sa sœur, s’appelait Isabel Rita Ferreira Pinto Basto et a été la première personne de la famille à être élevée au rang des familles titulaires en raison de son mariage avec l’un des meilleurs amis de son frère en 1818. Le baron de São Martinho de Dume.

Photo en céramique de José Ferreira Pinto Basto

L’après-guerre

Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre, Vista Alegre a sombré petit à petit dans les troubles sociaux qui ont conduit l’entreprise à vivre une période sombre. Malgré tout l’esprit introduit par José Ferreira Pinto Basto ainsi que le maintien de l’école de dessin et de peinture, créez par Duarte José de Magalhães. On permit la réorganisation et la modernisation de l’entreprise.

De 1922 à 1947, Vista Alegre a vécu une grande période de renouveau artistique, avec des collaborations (national) importantes pour l’époque, comme par exemple: Roque Gameiro, Raul Lino, Leitão de Barros.

Le 15 décembre 1932, restera à jamais un grand jour pour l’entreprise. Car elle reçoit la distinction de grand officier de la classe industrielle de l’Ordre civil du mérite agricole et industriel. Puis dans les années 70, l’entreprise prend des mesures importantes dans la modernisation technologique, mais également dans la formation des jeunes.

En 1983, Vista Alegre créa le bureau d’orientation artistique suivi deux ans plus tard du centre pour le développement de l’art et des affaires. Tout ça dans le but de favoriser la créativité et de contribuer à la formation dans les domaines du dessin, de la peinture et de la sculpture. C’est à ce moment-là que sont nées les séries limitées de pièces en porcelaine et les pièces commémoratives.


Je vous donne rendez-vous prochainement pour la suite de la série.

Porto it's beautiful

Originaire de la ville de Lyon en France. J’ai pour la première fois visité la ville de Porto au Portugal en 2006. Je suis immédiatement tombé amoureux de cette ville, ses ruelles en montée, ses immeubles étroits et colorés m’ont immédiatement fait penser au vieux Lyon et plus exactement au quartier Saint Jean.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
EnglishFrenchPortuguese